Déclaration du Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme Zeid Ra’ad Al Hussein – Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, le 21 mars 2017

GENÈVE (Publié tel que reçu) – Chaque année, la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale nous rappelle à tous de redoubler d’efforts pour lutter contre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie, le discours et les crimes haineux.

Cependant, le 21 mars ne doit pas se limiter à un simple rappel. Les personnes d’ascendance africaine continuent d’être victimes de racisme et de crimes racistes motivés par la haine, dans tous les domaines de la vie. L’hydre hideuse de l’antisémitisme essaime depuis les États-Unis jusqu’en Europe, au Moyen-Orient, et au-delà. Dans certains pays, les femmes musulmanes qui portent le foulard se heurtent toujours davantage à la violence verbale et même physique. En Amérique latine, les populations autochtones restent en proie à la stigmatisation, y compris dans les médias.